Ouarzazate civil

Le centre ville

Mis à jour : dimanche 1 septembre 2013 08:25
Ouarzazate, composé de « ouar » et « zazate », est une douce collation et une synthèse parfaite de deux langues : tamazight et arabe.
« Ouar », amazighe, signifie la négation dans toutes ses formes, celui qui ne possède pas, n’a pas, ne peut… ; le second arabe « zazate » pluriel de « zzaza » qui signifie : turbulence, désordre, rapine, insécurité…
S’agissant du nom d’un lieu, il veut le distinguer pour en faire un lieu calme et serein ; un lieu tranquille et sans turbulence. Un lieu sûr. Un lieu où le seul bruit est celui du silence. Une autre version propose le terme « zazzate » en y voyant « zettat » qui signifie le tribut du passage.
Peu importe, le « ouar » porte la négation de l’une et de l’autre. Donc, le lieu est sûr.
Mohamed El Manouar
Une autre version : Dadès voudrait dire “datass” qui signifie “devant elle” en tamazight. Ce nom répond à ceux qui ont appelé Ouarzazate “ouar datass” qui signifie “y’a rien devant”. Explication qui rejoint un peu celle ci-dessus.

L'avenue du Colonel Chardon

Avenue_Chardon_2
Une des plus anciennes vues de Ouarzazate.
A droite, dans la montée à la redoute, le restaurant-hôtel Achard,
qui deviendra plus tard celui de de la "Mère Marius", n'est pas encore construit.
Emplacement du parking de la grande mosquée aujourd'hui.

Ouarzazate_entree_
La même en 1958

 

Avenue_Chardon_3
Vue en direction de Taourirt avec à gauche le restaurant de Dimitri
avec les pompes à essence et en face son épicerie, le supermarché aujourd'hui.


Genie_aviation_Rue
Rue_du_village
A.
Entrée nord de la ville avec les bâtiments militaires annexes.
B. La butte de l'avenue du Colonel Chardon avec vue sur le restaurant Dimitri
et le terrain d'aviation, sur le plateau à l'arrière plan.

 

Rue_centrale


Ouarzazate_1936
vue_sur_le_Draa

De la bordure du plateau, vue à la sortie de la ville en direction de Taourirt
à différentes époques.
Le grand bâtiment est probablement le premier hôpital, comme en fait foi le cachet
écrit au verso de la carte postale ci-dessous.
Ouarzazare_9_Caserne_vue_sur_le_Draa01
Ouarzazate_lettre
Une belle flamme postale d'époque, probablement la première pour Ouarzazate.

 

Les bâtiments de la C.T.M.

Avenue_Chardon_4
Le premier bureau, près du restaurant-hôtel de la Mère Marius.

CTM_CAT_Decordier
CTM_-_CAT_Decordier
Les nouveau bureaux, après la fusion de la CTM avec la CAT, à la sortie Est de la ville.

En arrière plan, en bordure du plateau le gîte d'étape.
Archives Decordier

Ouarzazate_copy
1955/56. Entrée dans Ouarzazate

Avenue_Chardon_5
1955/56 ? Une vue de l'avenue principale à situer...



Canon_ramadan
Le canon du ramadan

Archives Balmigère

 

Je recherche des personnes ayant eu quelqu’un de leur famille en poste à Ouarzazate ou dans son “territoire”, autant militaire que civil. Si elles veulent témoigner, ce site est à leur disposition. Textes et photos seront les bienvenus. Évidemment votre participation passera sous votre nom.
Merci pour votre attention. Jacques Gandini.

 

Copyright

© 2008-2017 by Jacques Gandini. Tous droits réservés.

Si vous désirez reproduire nos textes ou nos photos, ayez l’amabilité de bien vouloir nous en demander l’autorisation. Dans tous les cas vous aurez obligation d’en indiquer l’origine.

Conception, réalisation, maintenance : Serre Éditeur, 23 rue de Roquebillière - F06359 Nice Cedex 4 (France)

Remerciements

Merci à Madame Balmigère, à Madame Decordier, à Monsieur Lafite, à Madame Kerhuel et à Pierre Katrakazos pour avoir accepté de mettre leurs archives familiales à disposition. Sauf indication contraire, les documents reproduits font partie des archives de l’auteur.