L'artillerie

Les autos semi-chenillées

Mis à jour : lundi 12 décembre 2016 17:22

Devant l’urgence de la situation au Maroc et vu la puisssance du nouveau moteur Panhard, en 1924, l’armée française commanda 100 modèles de semi-chenillés Citroën Kégresse Schneider qui furent retenus pour deux seuls emplois, la traction des pièces d’artillerie de campagne et de calibre moyen et le transport des combattants.

Artillerie_1

1931_Batterie__Anzel_Siroua

En 1929, 214 autres tracteurs Citroën-Kégresse furent commandés pour les régiments d’artillerie et de campagne et 180 voitures de liaison. La même année le Somua-Kégresse s’adjuga une commande pour l’équipement des batteries divisionnaires d'artillerie des 155 court.

1931_Tichka

1931. Sur la "route" du Tichka: On remarque au second plan une auto semi-autochenillée tirant un canon de 75 mm

"Ouarza_1938_RAA_1
 
Ouarza_1938_RAA_2
 
1931_Bivouac_de_la_batterie

Copyright

© 2008-2017 by Jacques Gandini. Tous droits réservés.

Si vous désirez reproduire nos textes ou nos photos, ayez l’amabilité de bien vouloir nous en demander l’autorisation. Dans tous les cas vous aurez obligation d’en indiquer l’origine.

Conception, réalisation, maintenance : Serre Éditeur, 23 rue de Roquebillière - F06359 Nice Cedex 4 (France)

Remerciements

Merci à Madame Balmigère, à Madame Decordier, à Monsieur Lafite, à Madame Kerhuel et à Pierre Katrakazos pour avoir accepté de mettre leurs archives familiales à disposition. Sauf indication contraire, les documents reproduits font partie des archives de l’auteur.