La rocade du Nord-Est

Les vallées du Mgoun et du Dadès

Mis à jour : mercredi 1 juin 2016 08:52

Photos extraites du livre Kasbas Berbères de l'Atlas et des Oasis, par Henri Terrasse
Editions Horizons de France 1938

At_Yahia_Mgoun_Terrasse_1938_2At_Yahia_Mgoun_Terrasse_1938

Kelaa_Mgouna_Belin_1930
1930. Splendide fille du Mgoun
Photo Belin Marrakech

Marcel Homet. Extrait de : Méditerranée, mer impériale. Editions NRC 1937

Voyage effectué en décembre 1936

CP_Bou_Malem

Boumalne_moutons


Nous rencontrons de nombreuses kasbahs que leur architecture assimile parfaitement à nos châteaux-forts du moyen âge. Comme chez nous jadis, on y trouve des vastes cours avec, en général, un puits descendant souvent à plus de soixante mètres de profondeur. En haut de l’agglomération, car c’est parfois un village entier, sont installés les magasins à fourrage pour les animaux et à grains pour les hommes.

Dads_101
Kasbah sur la rive de l'oued Dadès
Dades_CTM
La CTM dans le Dadès
Partout des courtines, des créneaux, mâchicoulis avec des échauguettes au-dessus de toutes les portes qui, elles, sont bardées d’énormes barres de bois.Tous les corps de métier ont leurs représentants dans ces kasbahs car, dans ce monde primitif, la forteresse doit se suffire à elle-même. Il y a donc des moulins à huile et des moulins à farine ainsi que des boulangers, des selliers, des armuriers, des fabricants de poudre, tisserands, tailleurs et même fleuristes, car en nombre d’endroits par exemple à la Kelaa des M’Gouna, les terres seigneuriales sont couvertes de rosiers dont les fleurs se vendent au loin et donnent une essence exquise dont les musulmans font un constant usage.
Valle_Dads

Il y a les logements des hommes d’armes, des domestiques, des esclaves et aussi les places réservées à toute la population d’alentour : chevriers, âniers et chameliers avec leurs animaux, cavaliers des grandes gardes avec leurs chevaux, fellahs cultivant les terres appartenant au seigneur et enfin voyageurs qu’une circonstance fortuite a amenés dans la kasbah.
Au centre de celle-ci se trouve le donjon, haut parfois de quinze étages évidemment construits en briques de toub, c’est-à-dire de terre avec comme charpente des troncs de palmiers grossièrement équarris. Naturellement dans tout cela, ni pointes, ni clous. Tout tient par la vertu de la boue séchée. heureusement que par ici il ne pleut pas souvent.
Dades_Bernard_Rouget
Jeune fille du Dadès
Photo Bernard Rouget

Boumalne_4e_REC

Les Kasbahs du dadès
Source : Photos extraites du livre Kasbas Berbères de l'Atlas et des Oasis, par Henri Terrasse
Editions Horizons de France 1938
Dads_Terrasse_1938_2Dads_Terrasse_1938_3
Dads_Terrasse_1938Dads_Terrasse_1938_6
Boulmane_Dades_Bertrand
Femmes de Boumalne du Dadès
Photo Bernard, Marrakech
Dads_Terrasse_1938_5_Haut_Dads_Terrasse_1938
Moyen_Dads_Terrasse_1938Dads_Terrasse_1938_4
Dades_Kasbah_Ait_Aissa

Dadès Kasbah Aït Aïssa
Dades_Kasbah_Ait_Moghrad
Dadès, Kasbah Aït Moghrad
Gorges du Dadès

Dades_Taghia_nAit_Hammou_1Dades_Taghia_nAit_Hammou_2
DadesDades_piste

Boumalne_Dades_region
Dades_vallee
Ouarza_dades_Bernard_Rouget
Femmes du Dadès. Photo Bernard Rouget

Copyright

© 2008-2017 by Jacques Gandini. Tous droits réservés.

Si vous désirez reproduire nos textes ou nos photos, ayez l’amabilité de bien vouloir nous en demander l’autorisation. Dans tous les cas vous aurez obligation d’en indiquer l’origine.

Conception, réalisation, maintenance : Serre Éditeur, 23 rue de Roquebillière - F06359 Nice Cedex 4 (France)

Remerciements

Merci à Madame Balmigère, à Madame Decordier, à Monsieur Lafite, à Madame Kerhuel et à Pierre Katrakazos pour avoir accepté de mettre leurs archives familiales à disposition. Sauf indication contraire, les documents reproduits font partie des archives de l’auteur.