Pour mémoire

Petite histoire d’une étoile à six branches

Mis à jour : lundi 4 avril 2016 12:58
Au début du Protectorat, la reproduction de l'étoile à six branches, c'est-à-dire deux triangles isocèles superposés tête-bêche, ne fut pas exceptionnelle. Intrigué par leur présence, on pouvait penser à tort à une référence juive.
Contrairement à une idée reçue et véhiculée, cette étoile à six branches, qu’on appelle le sceau de Salomon (ou le sceau de Sulayman) ou “l’étoile de David” n’est pas un symbole propre aux Juifs. Elle est dans les trois cultures musulmanes, chrétiennes et juives, le symbole de la sagesse, de la vie et de la santé. 
On remarque que beaucoup de pièces marocaines anciennes (frappées à Fès) présentent à l’avers une étoile à six branches, le revers portant la date à laquelle elles furent émises.
L’étoile à six branches apparaissait autrefois sur les étendards de nombreuses confréries ainsi que sur les emblèmes chérifiens, et encore sur le drapeau marocain de la zone du Protectorat espagnol. En dehors de cela, on sait que la production de beaucoup de ces pièces fut l'oeuvre des juifs.
Ouarza_Fallus_copy_copy1_fells

Monnaie_de_FsDarnna.com_1
source : Darnna.com
3_fellsFels_1

4_fellsFels_2

Ouarza_piece_etoile_falus_1289

etoile_6_branches_Monnaies
Jusqu'en 1954 certaines pièces marocaines portèrent l'étoile à six branches.
monnaie
etoile_sur_riyal
etoile_1895_Berlin_argent_Abdelaziz_copy
1895 Berlin, argent, Abdelaziz
etoile_sur_dirham_copy
monnaie-alaouite-1879monnaie-alaouite-1921monnaie-alaouite-1953monnaie_date_inconnue
Monnaies de 1879, 1921, 1953 et à préciser

Rial
Rial
Abdul_Aziz_1er_argent_25_dh
Abdul Aziz 1er, 2,5 dh argent

Monnaie_alaouite_1921_24_centimes__Piece_Mohamed_V_copy
Mohamed V, 100 francs argent

Pieces_1372

Mohamed V, 200 francs 6_branches_copy

Les timbres
Avant la Protectorat on trouvait l'étoile à 6 branches dans certaines séries de timbres.


Année 1896 Tanger à Arzila
5c10c20c25c50c
1p2p5p
Année 1896 Algazar à Ouazzan
Algazar_a_Ouazzan_1_copy
Algazar_a_Ouazzan_2
Année 1896 Mogador à Marrakech
51015
501p
Année 1896 Tétouan à Chachouan
Tetouan_Chachouan_1_copy
Tetouan_Chachouan_2
Année 1897 Tetouan à El Ksar
5_copy10_copy20
25_copy50_copy1p_copy
Oblitérations postales avec une étoile à 6 branches
5_copy_copy15_copy_copy
Timbres_protectorat_espagnoletoile_6_copy
etoile_timbre_copy

etoile_copy_copyTetouan_carte_prepayee_etoile

Etoile
A.I._Midelt_etoile
Ouarza_etoile
A.I._Midelt_lettre_copy

Ain_leuh
Action_emprunt
Emprunt du gouvernement impérial du Maroc
Protectorat Français
1er juin 1912
Ouarza_6_branche_mellah
2 juin 1924
Le drapeau marocain
Quelques historiens marocains se posent la question de savoir d'où vient l'étoile à 6 branches présente sur la reproduction du drapeau marocain parue dans le disctionnaire Larousse du XXe siècle.


Historique de l'étoile et du drapeau marocain

Le drapeau marocain actuel comporte une étoile verte à cinq branches sur un fond rouge qui, selon les autorités marocaines, correspondrait aux cinq piliers de l'Islam. Mais pour comprendre l'origine de l'étoile à six branches, il est nécessaire de revenir sur l'origine du drapeau marocain qui est un peu plus complexe que la version officielle.

Les premières bannières marocaines étaient ornées d'étoiles à huit puis six branches. Contrairement à une idée reçue et véhiculée, cette étoile à six branches, que l'on appelle le Sceau de Salomon (ou le Sceau de Sulayman) ou l'Étoile de David n'est pas un symbole propre aux Juifs. Elle est dans les trois cultures musulmane, chrétienne et juive, le symbole de la sagesse, de la vie et de la santé. Salomon et David étaient d'ailleurs des prophètes communs aux trois religions.

A l'époque des dynasties Mérinides et Saadiens, le drapeau était de couleur blanche. C'est la dynastie alaouite, au pouvoir depuis le XVIIe siècle, qui changera la couleur du drapeau national marocain. Celui-ci devient alors rouge, couleur des chérifs de la Mecque, et le restera jusqu'à la période du protectorat, d'où le nom que l'on prêtait à l'époque pour désigner l'étoile : Étoile chérifienne.

Ouarza_6_branche_3


maroc_Larousse_1938
Dictionnaire Larousse 1938
Sur la même page en couleurs de ce dictionnaire on trouvait également :
Israel

Si on se réfère à une aquarelle de Delacroix représentant des cavaliers portant des étendards de couleur verte ou rouge, on peut voir qu'il n'y a aucune étoile.
Delacroix_etendards
etendard_sultan_Taza
Les troupes du Sultan arborent un étendard vert avec l'étoile
Au début du XXe siècle, avant la présence française au Maroc, une série de cartes postales sur le thème de la Poste, représentant le timbre et le drapeau de chaque pays du monde entier, montrait bien un étendard marocain sans étoile.

Timbre_poste_drapeau

De plus le sceau du Sultan Moulay Hafid (1908-1912) comportait également l’étoile à six branches.

On peut remarquer aujourd’hui dans la décoration hispano-mauresque des monuments marocains que les zelliges (mosaïques) n’offrent que très rarement le dessin de l’étoile à cinq branches, peut-être en raison des difficultés d’exécution et d’intégration dans les entrelacs.


source__tetouanweb.org
Source : www.tetouanweb.org

Casa_avenue_gn._Drude
Avant le dahir, les commerçants n'avaient pas peur
d'afficher une étoile à 6 branches.
Fez_etoile_1Fez_etoile_2
etoile_Casa
etoile_pompe
Bijoux marocains
Bijoux_marocains_copyPlateau_etoile_6_branches_2
fatma
Dafina.net_1Dafina.net_2
Trouvé chez un boutiquier de la kasbah de Taourirt
Source site dafina.net
Roman paru en 1939
etoile_3
Le dahir de Moulay Youssef

Par la suite ce fut un dahir du sultan Moulay Youssef, daté du 17 novembre 1915, qui ordonna de substituer au sceau à six branches, l’étoile à cinq branches actuelle, ceci afin de constituer un emblème distinct de celui des autres nations. A l’époque l’état d’Israël, qui adopta lors de sa création en 1948, l’étoile à six branches, n’existait pas encore, donc ce n’était pas un moyen flagrant de discrimination vis-à-vis des Juifs comme cela fut souvent avancé par la suite, peut-être en partie à cause de l’emblème qu’arboraient alors les Juifs qui militaient en faveur d’un “Foyer National” en Palestine, qui sera placé ultérieurement, sous mandat britannique.
D'après l’historien marocain Rachid Sbihi l’étoile à cinq branches aurait été imposée en 1915 au Sultan Moulay Youssef par le Général Lyautey. C’était au moment où ce dernier se préparait à emmener le contingent marocain en Europe pour combattre sur le front français. “D’ailleurs, la question est de savoir pourquoi est-ce que Lyautey a décidé, à ce moment précis de l’histoire de changer l’étoile à six branches par une autre à cinq. On n’en a pas une réponse précise et valable malheureusement”, explique t-il.

Etoile_6_branches_Dafina
source : www.dafina.net

garde_noire_dafina.net
Extrait d'une carte postale ancienne,
le fanion de la Garde Noire du Sultan porte une étoile à 6 branches.
Source : www.dafina.net
Casa_toile_copy
Casablanca 1916
Croissant et étoile à 6 branches au-dessus d'un puits ancien.
Caserne de la remonte mobile.
Tirailleurs_Marocains_fanion
Fanion de la 8e Compagnie des Tirailleurs Marocains

Le 2ème RTM en France
2e_RTM_en_France_copy_copy_copy


Medaille_poilus_2Medaille_poilus
etoile__copy

Médailles des poilus du Maroc
Première Guerre mondiale


Ce qui est sûr c’est que le dahir du Sultan Moulay Youssef en 1915 ne fut pas beaucoup suivi, car l’étoile à six branches se retrouva longtemps sur beaucoup d’emblèmes militaires (fanions des tirailleurs ou des spahis).
Spahi_toileetoile_goum

spahis_1
spahis_2
Source : Livre de Thierry et Mary Moné : Du burnous rouge au burnous bleu.
Les Spahis du 1er Marocains dans la Grande Guerre
Lavauzelle édition 2004
spahis_3
A noter la médaille du Mérite Militaire Chérifien, rattachée au Ouissam Alaouite
avec l'étoile à 6 branches
ouissam_hafidien_copyMMCEtoile_Chevalier_Ouissan_Alaouite

Ordre de l'Ouissam Hafidien

Créé le 7 août 1910 ( 30 redjeb 1328 ) par le Sultan Moulay Hafid pour récompenser les services exceptionnels civils et militaires. L'Ordre comprend 5 classes. L'insigne porte à l'avers une étoile rayonnante à 6 branches surmontée de l'étoile chérifienne ; sur les pointes de celle-ci est inscrit la devise "il n'y a de Dieu qu'Allah et Mahomet est son prophète". Le centre est entouré d'un cercle blanc au centre duquel est inscrit "Sa Majesté Hafidienne". Une couronne de palmes surmonte l'insigne. Ruban rouge avec une raie blanche de chaque côté. 
Médaille du Mérite Militaire Chérifien
Le premier modèle de la médaille fut rattaché à l'ordre du Ouissam Hafidien, alors que le modèle suivant (avec revers émaillé) sera rattaché au Ouissam Alaouite. Le premier ruban en 1910 était rouge à bandes blanches, et il est devenu blanc à bandes rouges en décembre 1912.
Source : http://zitocland.forumpro.fr

Service_medical_de_S_M_le_Sultan_1919
1919. Tampon du médecin major
Chef du Service médical de S. M. le Sultan
et de la Garde Chérifienne

Port_Lyautey_police_cherifienne_copy_copy
Police chérifienne 1936
explosif_Atlasite

Monument d'Aït Daoud
Croisement de Timahdit en direction de Fès.
ThimaditeThimadite_1
33°14,47’N - 05°04,30’W. Monument encore en état avec ses plaques.

Ouarza_6_branche_2
Insignes et divers

RICM_14x18_Douaumont_Reg_Inf_col_Maroc

La symbolique de l'insigne du RICM

Dès 1931, le RICM s'était doté d'un insigne avec lequel il défilera lors de la prise d'armes de l'Exposition coloniale de Vincennes. Ce premier insigne fabriqué par Arthus-Bertrand, portait une étoile à 6 branches de couleur bleue, appelée plus communément Étoile chérifienne, rappelant la création du régiment au Maroc.
Pour reconnaître les services exceptionnels que le RICM avait rendu au Maroc, le Sultan conféra à son drapeau la Croix du Mérite Chérifien (étoile à 6 branches) le 29 novembre 1932. Il voulut montrer sa gratitude au seul régiment qui avait très activement participé aux opérations du Maroc d'avant et d'après guerre et plus particulièrement aux actions menées entre 1927 et 1932.
Mais ce n'est que bien des années plus tard que, pour le RICM, un insigne sera homologué issu du premier insigne, avec quelques modifications dans le dessin comme l'étoile à six branches devenue à cinq branches. Il sera créé en 1945 sur l'ordre du colonel de Brebisson
(chef de corps de 1945 à 1946).


tirailleurs

Ancien bordj de Tazzouguert aujourd'hui
Tazzouguert
6e RTM. L'insigne changea d'étoile plus tard.
Haut_Guir_insigne_etoile_6
Insigne de la Compagnie Sharienne
du Haut Guir

etoile_6_branches_copy_copy
Autre exemple
Fes_22_mars_1933_inauguration_tunnel_du_scorpion
22 mars 1933, inauguration du tunnel du Scorpion sur la ligne Fès - Taza.
Le Maroc espagnol
La république du Rif d'Abdelkrim utilisa également l'étoile à six branches (pleine)
Rpublique_du_Rif_1Rpublique_du_Rif_2

Ouarza_etoile_espana

L'ordre de Mehdauia
Ordre créé le 18 août 1926 par Moulay Hassan Bin Mahdi (1912-1984), calife de Tetouan, pendant le Protectorat espagnol (1926-1956)
http://semon.fr/DECORATIONS_MAROCAINES.htm
maroc_espagnol_ordre_mehdauia_1926_maroc_espagnol_V_copymaroc_medaoouah_copy
La médaille de la paix

Mdaille_de_la_paix_Espagne
A noter l'étoile à six branches représentant une citation.
Ruban_mdaille_de_la_paix_espagnole_copy
Ruban de la médaille de la paix espagnole
au Maroc

Créée par le Décret Royal espagnol du 21 novembre 1927 pour "commémorer la fin heureuse de l'action militaire entreprise par l'Espagne dans la zone nord du Maroc espagnol", cette médaille a été attribuée aux combattants espagnols, aux troupes françaises, aux indigènes des forces auxilliaires et supplétives de l'armée et aux personnels des formations sanitaires civiles qui avaient pris part aux opérations entre le 1° juillet 1925 et le 23 juillet 1927.
Par le Décret du 3 avril 1930, le Gouvernement français autorisa le port de cette décoration à tous les Français militaires et civils  qui avaient, sous les ordres du Maréchal Lyautey d'abord et du Maréchal Pétain ensuite, participé à la guerre du Rif aux côtés des soldats espagnols, soit environ 100.000 combattants.
Il existe plusieurs modèles et variantes de cette médaille et de son ruban, le modèle officiel étant l'espagnol.
Source : http://semon.fr/decorations_marocaines.htm
Cap_Juby_Tarfaya
1957. Entrée de la caserne de Cap Juby (Tarfaya)
Source Joan Bordas, www.sahara-mili.net

Régie des tabacs

Ce qui est étonnant, même après l’Indépendance, certains emballages commerciaux, tels par exemple les paquets de tabacs et de cigarettes de la Régie des Tabacs du Maroc, portaient encore l'étoile à 6 branches Ce n’est que vers le milieu des années soixante que le célèbre paquet de cigarettes Casa-Sport, perdit son étoile au profit de celle à cinq branches.

Tabac
Pub_tabac_etoile_6_branches

etoile

Casa_sport
Logos de clubs sportifs de la zone espagnole

Ancien_logo_C.D.Alcazaba_TangerCd_logronesClub_Atletico-Tetuan

S.D_Villa_Sanjurjo_ancien_nom_dAl_HoceimaSD-Villa-Nador-Logo
A. C.D. Alcazaba Tanger
B. C.D. Logrones
C. Club Atletico Tetuan
D. S.D. Villa Sanjurjo (ancien nom d'Al Hoceima)
E. S.D. VillaNador

Je recherche des personnes ayant eu quelqu’un de leur famille en poste à Ouarzazate ou dans son “territoire”, autant militaire que civil. Si elles veulent témoigner, ce site est à leur disposition. Textes et photos seront les bienvenus. Évidemment votre participation passera sous votre nom.
Merci pour votre attention. Jacques Gandini.

Copyright

© 2008-2017 by Jacques Gandini. Tous droits réservés.

Si vous désirez reproduire nos textes ou nos photos, ayez l’amabilité de bien vouloir nous en demander l’autorisation. Dans tous les cas vous aurez obligation d’en indiquer l’origine.

Conception, réalisation, maintenance : Serre Éditeur, 23 rue de Roquebillière - F06359 Nice Cedex 4 (France)

Remerciements

Merci à Madame Balmigère, à Madame Decordier, à Monsieur Lafite, à Madame Kerhuel et à Pierre Katrakazos pour avoir accepté de mettre leurs archives familiales à disposition. Sauf indication contraire, les documents reproduits font partie des archives de l’auteur.