Peintres

Théophile-Jean Delaye (1896-1970)

Mis à jour : jeudi 4 août 2011 13:23

 

Terrasse

Après la Première Guerre mondiale, qu’il termine au grade de lieutenant, il est nommé au Service Géographique de l’Armée, d’abord en Tunisie puis au Maroc en 1925. Il y fera toute sa carrière, avec de longues périodes dans l‘Atlas où il effectuera sur le terrain les relevés nécessaires à l’établissement précis des cartes de cette chaîne de montagne, à partir de photographies aériennes, par le procédé nouveau de la photogramétrie. Il est nommé capitaine en 1929.

 

En 1939-40, il est affecté au front tunisien. Après avoir demandé sa mise en congé d’armistice au Maroc, il reprend du service dans la période qui suit le débarquement américain en novembre 1942. Il quitte le Maroc en 1944 pour participer aux opérations alliées en Méditerranée et à la campagne de France jusqu’à la fin de la guerre. De 1945 à 1953, il sert à l’Etat Major de l’Armée au Ministère de la guerre. Nommé lieutenant-colonel en 1950, il prend sa retraite en 1953 à Rabat où il mènera jusqu’à son retour définitif en France en 1960 une vie très active couvrant de nombreux domaines dont des publications, écriture et illustrations, concernant la montagne marocaine. Il se retire à Saint-Donat où il mourra en 1970.


Après avoir évoqué sa carrière militaire, on doit s’arrêter sur une autre facette de sa personnalité : le dessin et la peinture qui ont accompagné sa vie et ses activités dès les années 1920. Géographe et topographe, il “voyait” en technicien les pays, les paysages, les hommes, mais il “voyait” aussi en artiste avec un sens immédiat du caractère typique de chacun, du mouvement et de la couleur et la capacité, souvent, de restituer de mémoire. Il se déplaçait à pied ou à cheval et ne se contentait pas de dresser des relevés topographiques, il a fait ainsi des dessins très fouillés au crayon, au fusain, à l’encre de chine, mais aussi des aquarelles et des gouaches de paysages de montagne, des vallées et kasbahs du Sud marocain, de rues de médina, de personnages, artisans au travail, études de costumes, bijoux et objets usuels, tout cela a donné d’innombrables œuvres dont beaucoup ont servi à illustrer des revues et des livres. Il fut sociétaire des artistes français dès 1930.

 

Delaye_Taourirt_3

Vues de Taourirt de Ouarzazate

 

Delaye_taourirt

 

thumb_Delaye_Taourirt_6

Taourirt_3



Taourirt__6

 


Casa_Sports_copy


Thophile_-_Jean_DELAYE_21946

Thophile_-_Jean_DELAYEThophile_-Jean_DELAYE_2
Thophile_-Jean_DELAYE
Thophile-_Jean_DELAYE
Archives Daniel Rodier
La première carte touristique pour le Sud du Maroc

Delaye_affiche_touristique_du_Sud
IMGP2057
IMGP2056


Delaye_guerre_3Delaye_Rodier_0
Archives Daniel Rodier

Delaye_guerre_0Delaye_guerre_1
Delaye_guerre_4Delaye_guerre_2


 

Copyright

© 2008-2017 by Jacques Gandini. Tous droits réservés.

Si vous désirez reproduire nos textes ou nos photos, ayez l’amabilité de bien vouloir nous en demander l’autorisation. Dans tous les cas vous aurez obligation d’en indiquer l’origine.

Conception, réalisation, maintenance : Serre Éditeur, 23 rue de Roquebillière - F06359 Nice Cedex 4 (France)

Remerciements

Merci à Madame Balmigère, à Madame Decordier, à Monsieur Lafite, à Madame Kerhuel et à Pierre Katrakazos pour avoir accepté de mettre leurs archives familiales à disposition. Sauf indication contraire, les documents reproduits font partie des archives de l’auteur.