Création du poste de Taourirt

Organisation territoriale et administrative du Cercle de Ouarzazate 1931-1935

Création : mardi 29 novembre 2011 18:13

Réorganisation territoriale et administrative de la région de Marrakech - Création du Cercle de Ouarzazate

Source : Bulletin du Comité de l'Afrique Française et du Maroc, novembre 1931

Arrêté résidentiel portant réorganisation territoriale et administrative de la région de Marrakech
Le Commissaire résident général de la République Française au Maroc
Vu l'article 5 du décret du 3 octobre 1926 relatif à l'organisation territoriale et administrative du Maroc;
Vue l'arrêté en date du 2 octobre 1931 (Bulletin officiel du 9 octobre 1931)
Sur la proposition du directeur des Affaires Indigènes et après avis conforme du directeur général des finances.
Arrête :
Le Cercle du Ouarzazate, dont le siège est à Ouarzazate, comprend :
a) Le bureau du cercle des Affaires Indigènes de Ouarzazate, centralisant les affaires politiques et administratives du cercle et chargé du contrôle politique, ainsi que de l'installation progressive du contrôle administratif dans les tribus : Imeghane, Skoura, Aït Bou Dellal, Aït Ouarzazat, Aït Ouaouzguit de l'Est (Aït Douchen, Aït Tamanast, Aït Zineb, Aït Touaïa, Aït Khzama, Aït Tamassine, Aït Ouagharba, Aït Ameur);
b) Le bureau des Affaires Indigènes de Télouet, chargé du contrôle des fractions de la tribu Glaoua situées sur le versant Sud de l'Atlas et des Aït Ouaouzguit du Nord (Aït Imini, Aït Tizgui n'Ouzalim, Aït Tamestint, Aït Tidili, Aït Abdallah, Aït Maghlif);
c) Le bureau des Affaires Indigènes de la Kelaa des Mgouna, chargé du contrôle politique et de l'installation progressive du contrôle administratif dans les tribus Mgouna, Aït Seddrat, du Dadès et Ahel Dadès (Iourteguin, Aït Hammou, Aït Abdallah, Aït Youssef et Aït Ameur).
Le bureau de la Kelaa des Mgouna est, en outre, chargé de l'action politique à poursuivre en liaison avec le bureau d'Imiter, dans les fractions Aït Atta du Sahara dont la zone d'habitat et de nomadisation est comprise entre le versant nord-ouest du Sagho et le plateau d'Anbed;
d) Le bureau des Affaires Indigènes de Bou Malem, chargé du contrôle politique et de l'installation progressive du contrôle administratif dans les tribus Ahel Dadès (Ichrahil, Aït Ounir, Aït Témouted), Aït Seddrat de la montagne, Aït Oussikis, Msemrir.
Le bureau de Bou Malem est, en outre, chargé de l'action politique à poursuivre dans le district de l'Imdras et, en liaison avec le bureau d'Imiter, dans les fractions Aït Atta du Sahara dont la zone d'habitat et de nomadisation est comprise entre le versant Sud de l'Atlas et le bassin de la haute vallée du Dadès;
e) Le bureau des Affaires Indigènes d'Imiter, chargé du contrôle politique et de l'installation progressive du contrôle administratif dans les tribus ralliées établies dans la vallée de l'oued Imiter.
Le bureau d'Imiter est, en outre, chargé de l'action politique à poursuivre sur les populations de l'oued Todgha et de ses affluents et sur les populations de la haute vallée de l'oued Regg;
f) Le bureau des Affaires Indigènes d'Agdz, chargé du contrôle politique et de l'installation progressive du contrôle administratif dans les tribus Aït Ouaouzguit du Tamsift et du Tifernine (Aït Tasla, Aït Semgan, Aït Saoun), Oulad Yahia, moins les fractions de l'oued El Kebia (Oulad Allal, Krasba, Oulas Aïssa), Mezguita et Aït Seddrat du Draa.
Le bureau d'Agdz est, en outre, chargé :
1° De l'action politique à mener dans les districts sud du Draa comprenant les Aït Zeri, Tinzouline, ternata, Fezouata, Ktaoua, Ahl M'Hammid, Aarib;
2° De l'action politique à poursuivre dans les fractions Aït Atta du Sahara dont la zone d'habitat est comprise entre le versant sud du Sagho, le Draa et la région du Tazzarine incluse;
g) Le bureau des Affaires Indigènes de Taliouine, chargé du contrôle politique et de l'installation progressive du contrôle administratif dans les tribus des Sektana, Ounein Ibouzioua, Zenaga, Aït Bou Yahia, et chez les Aït Ouaouzguit de l'Ouest (Aït Tifnout, Aït Telti, Immaraghd, Aït Azilal, Zagmouzen, Aït Athmani et Aït Oubial);
h) Le bureau des Affaires Indigènes de Foum Zguid, chargé du contrôle politique et de l'installation progressive du contrôle administratif dans les tribus Aït Ouaouzguit du Sud (Aït el Hammidi, Aït Tlit, Alougoum, Irahallen,) Ahl M'Hammid, Zguid et dans les fractions des Oulad Yahia de l'oued Kebia (Oulad Allal, Krasba, Oulad Aïssa).
Le bureau de Foum Zguid est, en outre, chargé de l'action politique à mener dans les tribus nomadisant au Sud du djebel Bani, entre la zaouïa de Mrimima incluse et le coude du Draa.
Cet arrêté concernant le Cercle du Ouarzazat avant qu'il devienne en 1933 un Territoire, outre qu'il donne l'état administratif en 1931 est intéressant à plus d'un titre. Il enregistre par les créations nouvelles de bureaux des Affaires Indigènes les progrès de la pacification effectuée aussi bien dans le Haut Atlas que dans les régions sahariennes. Il souligne également le développement de la « civilisation », pacification et « civilisation » qui s'affirment à cette éépoque dans les régions les plus extrêmes, celles sur lesquelles, avant la France, aucun souverain d'aucune dynastie maghrébine n'avait jamais pu, jamais rêvé, asseoir simultanément et de façon solide une domination durable.

Réorganisation territoriale et administrative de la région de Marrakech - Création de l'annexe et du Territoire de Ouarzazate

Source : Bulletin du Comité de l'Afrique Française et du Maroc, juin 1934

Arrêté résidentiel portant réorganisation territoriale et administrative de la région de Marrakech
Le Commissaire résident général de la République Française au Maroc
Vu l'article 5 du décret du 3 octobre 1926 relatif à l'organisation territoriale et administrative du Maroc;
Vu l'arrêté n°88 A. P., du 11 avril 1933, portant réorganisation territoriale et administrative de la région de Marrakech, modifier par les arrêtés n°159 A. P. et 455 A. P., des 14 juin et 22 décembre 1933;
Sur la proposition du directeur des Affaires Indigènes et après avis conforme du directeur général des finances.
Arrête :
Art. 1 - Région de Marrakech...
Art. 2 – Territoire d'Agadir...
Art. 3 – Le territoire du Ouarzazat comprend :
Le bureau de territoire des Affaires Indigènes à Ouarzazat, chargé de centraliser les affaires politiques et administrative du territoire;
Le cercle du Dadès-Todgha, dont le siège est à Boulmane, comprenant :
a) Le bureau du cercle des Affaires Indigènes du Dadès-Todgha, centralisant les affaires politiques et administratives du cercle, et chargé du contrôle administratif dans les tribus Ahel Dadès (Ichrahil, Aït Ounir, Aït Temouted), Aït Seddrat de la montagne.
Le bureau de Boulmane est, en outre, chargé de l'action politique à mener et de l'installation progressive du contrôle administratif dans les fractions Aït Atta du Sahara, dans la zone d'habitat et de nomadisation comprise entre le versant sud de l'Atlas, le bassin de la haute vallée du Dadès jusqu'au confluent de l'Oussikis exclus, les pentes Nord du Sagho jusqu'au méridien 460 et le plateau d'Andeb;
b) Le bureau des Affaires Indigènes de l'Oussikis, dont le siège est à Oussikis, chargé du contrôle politique et de linstallation progressive du contrôle administratif dans les tribus de l'Oussikis, du M'Semrir et de l'Imdrass;
c) Le bureau des Affaires Indigènes de Tinerhir, chargé chargé du contrôle politique et de linstallation progressive du contrôle administratif dans les tribus établies dans les vallées de l'Imiter, du Todgha, de l'Amtrous, de l'oued Ichem du Haut-Regg et de leurs affluents, ainsi que dans les fractions Aït Atta nomades du Sagho établies à l'intérieur de la zone limitée :
A l'Est, par le territoire autonome du Tafilalet;
A l'Ouest, par le méridien 460;
Au Sud, par le parallèle 450.
d) Le bureau des Affaires Indigènes d'El Kelâa des Mgouna, chargé chargé du contrôle politique et de linstallation progressive du contrôle administratif dans les tribus : Mgouna, Aït Seddrat du Dadès et Ahel Dadès (Iourteguin), Aït Hamou, Aït Abdallah, Aït Yousset et Aït Ameur.
Le bureau d'El Kelâa des Mgouna est, en outre, chargé du contrôle politique et administratif de la zone Nord-Ouest du Sagho.
Le cercle de Tazenakht, dont le siège est à Tazenakht, comprenant :
a) Le bureau de cercle des Affaires Indigènes de Tazenakht, centralisant les affaires politiques et administratives du cercle, et contrôlant les tribus Zenaga, Aït n'Douchchen, Aït Ameur des Aït Ouaouzguit, Aït el Hamidi, Aït Tlit, Alougoum et les fractions des Oulad Yahia de l'oued Kabia et de ses affluents (Oulad Hallal, Krasba, Oulad Aïssa);
b) bureau des Affaires Indigènes d'El Kelâa du Tazzarine, dont le siège est à Tazzarine, chargé chargé du contrôle politique et de l'installation progressive du contrôle administratif dans les tribus établies dans les vallées de N'Kob, du Tazzarine, du Tarhbalt (ksour d'Oum-Jerane exclus) et de leurs affluents, ainsi que chez les nomades et sédentaires établis dans la zone limitée :
Vers le Nord, dans Jebel Sagho, par le parallèle 450, le territoire autonome du Tafilalet à l'Est, le méridien 440 à l'Ouest;
Vers le Sud, par la crête du Bani à l'Ouest (rive gauche du Drâa), le parallèle 350 au Sud, le méridien 520 à l'Est jusqu'à l'oued Tarhbalt, le Jebel Toukal, les pentes ouest du Jebel Mrhorfi, Tikkert n'Ouchchène;
c) Le bureau des Affaires Indigènes d'Agdz, chargé du contrôle politique et administratif dans les tribus Aït Ouaouzguit du Tamsift et du Tifernine (Aït Tasla, Aït Semgan, Aït Saoun), Mezguita, Aït Seddrat du Drâa et dans les tribus habitant le district des Aït Zeri, les vallées de l'oued Tamsift, de la chaaba Tasminekht, de l'oued Idili, de l'assif Tenguerfa et de l'assif n'Ousref.
Le bureau d'Agdz est, en outre, chargé du contrôle politique et administratif de la zone sud-ouest du Sagho;
d) Le bureau des Affaires Indigènes de Zagora, chargé du contrôle politique et administratif des tribus établies dans les districts du Tinzouline, du Ternata, du Fezouata, dans la vallée de l'oued El Feïja et de ses affluents;
e) Le bureau des Affaires Indigènes de Taliouine, chargé du contrôle politique et de l'installation progressive du contrôle administratif dans les tribus Sektana, Ounaïn, Ihouzioua, Aït Bou Yahia, chez les Aït Ouaouzguit de l'Ouest (Aït Tifnout, Aït Telti, Immararhd, Aït Azilal, Zagmouzen, Aït Athman et Aït Oubial);
L'annexe des Affaires Indigènes du Ouarzazat, dont le siège est à Ouarzazate, comprenant :
a) Le bureau d'annexe des Affaires Indigènes du Ouarzazat, centralisant les affaires politiques et administratives de l'annexe et chargé du contrôle politique et de l'installation progressive du contrôle administratif dans les tribus Aït Bou Dellal, Ouarzazat, Aït Ouaouzguit de l'Est (Aït Tammast, Aït Zineb, Aït Touaïa, Aït Khzama, Aït Tamassine, Aït Ouarharda), les fractions Glaoua situées sur le versant Sud de l'Atlas, les Aït Ouaouzguit du Nord (Aït Imini, Aït Tizgui Ouzaline, Aït Tamestint, Aït Tidili, Aït Abdallah, Aït Makhlif);
b) Le bureau d'annexe des Affaires Indigènes de Skoura, chargé du contrôle politique et de l'installation progressive du contrôle administratif dans les tribus des Skoura et Imerhan.
Le bureau de Skoura est, en outre, chargé du contrôle politique et administratif de la zone Ouest du Sagho en liaison avec les bureaux d'El Kelâa des Mgouna et d'Agdz.
Art. 4. Le directeur des Affaires Indigènes, le directeur général des finances et le commandant du territoire du Ouarzazat sont chargés, chacun en ce qui les concerne, de l'exécution du présent arrêté.
Rabat, le 8 avril 1934.
Henri Ponsot.


Copyright

© 2008-2017 by Jacques Gandini. Tous droits réservés.

Si vous désirez reproduire nos textes ou nos photos, ayez l’amabilité de bien vouloir nous en demander l’autorisation. Dans tous les cas vous aurez obligation d’en indiquer l’origine.

Conception, réalisation, maintenance : Serre Éditeur, 23 rue de Roquebillière - F06359 Nice Cedex 4 (France)

Remerciements

Merci à Madame Balmigère, à Madame Decordier, à Monsieur Lafite et à Pierre Katrakazos pour avoir accepté de mettre leurs archives familiales à disposition. Sauf indication contraire, les documents reproduits font partie des archives de l’auteur.