La Légion

1933. Une vie de compagnie montée en colonne

Mis à jour : dimanche 24 avril 2016 06:42
10 juin 1933. Colonne de l'Imdghas
Photos archives lieutenant Henry d'Esclaibes (devenu général)
Présence d'une compagnie montée
1933_10_juin._Imedghas._Lendemain_de_baroud_laTour_en_sifflet
1933_10_juin._Imedghas._Bivouac_de_laTour_en_sifflet
1933_juin._Imedghas._bivouac_a_2.800_metres
Bivouac à 2800 mètres
Hommes aussitôt réquisitionnés pour aménager la piste de Msemghir
Maroc_1933__M_Semghir._Elargissement_de_la_piste_du_poste
Maroc_1933_juin._Imedghas._Travaux_sous_la_direction_de_Jarosson

Lgion_Sud_3
Bivouac en colonne
Lgion_Sud_0Lgion_Sud_1
Sentinelle et salut au drapeau
Lgion_Sud_6
Marche en colonne
Lgion_Sud_7Lgion_Sud_5

Lgion_Sud_8
Lgion_Sud_4

Lgion_Sud_10
Une tablée d'officiers et de sous-off., en compagnie du capitaine
Lgion_Sud_13Lgion_Sud_11

La compagnie montée d'Erfoud faillit être motorisée en 1939

L’Etat-major de l’Armée avait prévu pour 1939 la motorisation de la Compagnie Montée du troisième Etranger, stationnée à Erfoud. Pour se préparer en vue de cette mutation, un tiers des effectifs partit, au début de l’année, en stage à la Compagnie Montée Automobile du quatrième Etranger à Foum el Hasn.
Lorsque la motorisation n’eut plus de secret pour eux, les légionnaires revinrent à Erfoud... et se remirent au pansage des brèles (mulets).
Le printemps passa. Les véhicules étaient, disait-on, arrivés à Casa. Il n’était donc pas question, en raison d’une livraison imminente, de partir comme chaque été aux travaux de piste dans le Grand Atlas où, au moins, les nuits sont fraîches.
On secoua comme on put, la torpeur de l’été torride : pansage, ferrage, travaux de casernement, revues de harnachement, revues d’armes, un tir et une sortie par semaine... et surtout révision des cahiers techniques concernant les véhicules à venir.
Le 9 août, la Compagnie au complet partit à Gaouz célébrer, sur les lieux mêmes du combat, l’anniversaire du baroud de 1918 au cours duquel ses anciens avaient gagné la Croix de guerre avec palme qui était accrochée au fanion de l’unité.
En septembre 1939, ce fut la guerre, les véhicules destinés à la 3ème Montée partirent ailleurs. La “motorisation” de la compagnie était terminée.

Copyright

© 2008-2017 by Jacques Gandini. Tous droits réservés.

Si vous désirez reproduire nos textes ou nos photos, ayez l’amabilité de bien vouloir nous en demander l’autorisation. Dans tous les cas vous aurez obligation d’en indiquer l’origine.

Conception, réalisation, maintenance : Serre Éditeur, 23 rue de Roquebillière - F06359 Nice Cedex 4 (France)

Remerciements

Merci à Madame Balmigère, à Madame Decordier, à Monsieur Lafite et à Pierre Katrakazos pour avoir accepté de mettre leurs archives familiales à disposition. Sauf indication contraire, les documents reproduits font partie des archives de l’auteur.